Exercices abdominaux pour muscler le ventre, la taille. Exercices professionnels offrant des exercices précis pour abdominaux performants

Page principale - S'identifier - Contact

EXERCICES ABDOMINAUX ENTRAINEMENT G56

Les ainsi que des entraînements réguliers sont maintenant sur le site professionnel www.kl7forme.com .


En cliquant sur la vignette ci-dessus vous retrouverez la dernière combinaison logique d' d' sur le site professionnel KL7forme. Toutes les combinaisons présentés régulièrement sont établit pour " booster " de manière professionnelle vos capacités abdominales. Elles vous sont offertes gratuitement. Retrouvez la combinaison du moment avec toutes les explications utiles, ainsi qu'un enchainement d' d'échauffement.


séances exercices abdominaux pour entrainements
 



 Vidéo de quelques
Nb : notez qu'il ne s'agit pas de travailler à ces vitesses.
C'est juste une présentation.


abdominaux.viabloga.com/files//exercices_abdominaux_kl7forme_13_mov_ff.avi


François Dalotel
Professeur diplômé d'état 1988

EXERCICES ABDOMINAUX PRO

Exercices abdominaux pour grand droit obliques, exercices abdominaux pro

Le n°10 des exercices abdominaux

Des exercices pour l'entraînement des abdominaux

L'enroulement du bassin ( niv 2 ) : Présentation.

Comme pour les 2 autres d'enroulements de bassin c'est un exercice qui permet de travailler la partie basse des . Il présente ainsi les mêmes caractéristiques avec simplement une intensité d'effort à fournir plus élévée

Placement et mouvement / recommandations / méthode d'entraînement pour débuter cet exercice : 
10 - Grand droit bas : bassin enroulement niveau

Liste des autres exercices abdominaux exercice par exercice

Le lien ci-dessus vous permet d'accéder à la liste de tous les pour chacun desquels vous trouverez : la présentation de l'exercice / le bon placement et l'explication pour geste correct / les recommandations complémentaires nécessaires / une méthode de base pour débuter l'entraînement de l'exercice en question.

Notez que pour vos échauffement vous pouvez retrouver un peu plus bas dans cet articles des explications et des utiles.

Information générale valable pour tous les des liens précédents.

exercices abdominaux

Tous les articles pour les que vous trouverez présentent et offrent des conseils professionnels pour bien exécuter des pour le ventre et/ou la taille. Ces peuvent servir de support d'entraînement pour des coaching spécifiques personnalisés.

A chaque fois vous retouverez le positionnement correct ainsi que la bonne exécution du mouvement. Ils seront accompagnés de conseils complémentaires et d'une méthode que l'on pourrait qualifier de " découverte " afin que chacun et chacune puissent à la fois se tester et commencer à se familiariser avec l'exercice en question.

Comme vous devez certainement le savoir, il est utile de pratiquer régulièrement des d', que ce soit pour une remise en forme, une bonne condition physique, une recherche de performance, liée à une activité sportive par exemple.

Avant de travailler vos pensez à vous échauffer. Vous pouver retrouver à la suite de cet article comment il y a lieu d'envisager l'échauffement ainsi qu'un enchaînement logique de base que vous pouvez pratiquer avant vos séances personnelles.

Bien sûr dans le cadre d'un amincissement de qualité, il est important également d'associer des au régime que l'ont suit de façon à optimiser les résultats que l'on peut avoir. En effet bien que ce soit la gestion alimentaire qui est le point dont il faut s'occuper en tout premier lieu pour mincir, l'association d' correctement exécutés à un programme diététique personnalisé, ne peut être que des plus bénéfique.
 


L'échauffement pour l'entraînement des .

Introduction à l'échauffement pour le travail des

Le travail des d' nécessite comme pour tout entraînemnt physique de procéder préalablement à un échauffement. Dans le cas des , l'échauffement musculaire proprement dit n'est pas des plus important. Plus précisément, l'échauffement des muscles grand droit de l'abdomen, obliques et transverse ne nécéssitent pas que l'on s'attarde à les échauffer spécifiquement. Sans entrer dans trop de détails, il faut savoir que les séances en elle même, si elles sont correctement établis, sont en général effectuées de façon graduelle. De ce fait elles pourvoiront à cette partie d'échauffement.

L'approche ostéo-articulaire de l'échauffement spécifique à l'entraînement des .

Par contre, l'échauffement de la dimension ostéo articulaire est qu'en à lui presque obligatoire préalablablement à la séance. Celui-ci concernera essentiellement le rachis, la colonne vertébrale. Notez que les muscle du rachis, doivent qu'en à eux être échauffés avant le travail abdominal. Mais l'échauffement de ces muscles doit se faire simultanément à l'échaufement ostéo articulaire de cette colonne. En effet, dans nombres d' d', la colonne vertébrale est la plupart du temps solicité. Elle ne doit donc pas «  subir « , lors des entraînements, de contraintes inutiles qui seraient dû à un manque d'échauffement. Il n'est pas possible dans le cadre de cet article d'expliquer tout les détails et toutes le possibilité que l'on pourait rencontrer suivant les différents cas, aussi multiple qu'il y a de personnes. Mais je me propose de vous en décrire les grandes lignes.

La mobilité de la colonne vertébrale pour l'entraînement des .

Ce qui est le plus important en tout premier lieu, c'est de permettre à la colonne vertébrale de pouvoir offrir un maximum de mobilité. Cette mobilité doit pouvoir s'exprimer aussi bien en inclinaison latérale ( le buste qui se rapproche latéralement du bassin ou l'inverse ), en rotation ( le buste qui tourne par rapport au bassin ou le bassin qui tourne par rapport au buste lorsque la colonne vertébrale est utilisée comme un axe ) en flexion / extension ( ce que l'on execute le plus souvent, le buste qui se rapproche du bassin dans le sens longitudinal. Et bien sur l'inverse ). L'échauffement de la mobilité à l'extension doit être comprise comme une anticipation à des exécutions de mouvements qui entraîneraient une composante de cambrure inadéquate sur la partie lombaire du rachis. Mais il n'est pas possible, et peu utile pour cet article, de développer plus avant ce point particulier. Reste simplement à le savoir.

Bien sur les d'échauffements permettrons également ce que l'on nomme «  décoaptation «  verticale des vertèbres entre elles, offrant ainsi également plus de mobilité. Ce dernier point étant dû à l'anatomie et la biomécanique spécifiques aux vertèbres et au rachis dans son ensemble. Enfin cet échauffement débutera par une solicitation du muscle psos-iliaque qui entretient un rapport étroit à la fois avec la colonne vertébrale et avec les d'. Je précise, d' corrects... Car malheureusement il est loin d'être rare de voir des d'abominaux qui solicitent le psos-iliaque ( et bien souvent que lui principalement ), ce qui en font des hautement destructeurs pour le dos. Mais c'est un autre sujet que nous traiterons certainement un jour, mais pas aujourd'hui dans cet article.

Echauffement logique standart de base pour tout d'.

A la suite des explication précédentes, je ne peux pas vous offrir ici une progression spécifique à telle ou telle séance d', et encore moins pour t'elle ou t'elle personne. Mais je vais vous présenter un enchaînement logique de base qui de toute façon vous permettra très souvent un échauffement suffisant. Cet échauffement logique va vous présenter pour commencer deux préparatoires suivi d'un enchaînement d'. L'ensemble présentent une logique à la fois biomécanique et physiologique afin de vous apporter un échauffement préalable à vos entraînements aux d'. Je vous invite donc à bien les assimiler afin que cet échauffement vous devienne familier.

Nb : Vous verrez qu'au fil du temps vous personnaliserez cet échauffement au niveau de ce que vous sentirez devoir faire d'amplitudes, de répétitions et de vitesses d'éxécutions.

Les d'échauffement préparatoires importants : debout.

1. Debout vous allez lever alternativement vos jambes, sans bouger votre buste, jusqu'à ce que votre cuisse arrive au moins parallèle au sol / Gardez votre jambe pliée, ne la tendez pas / Faites une douzaine de répétitions alternées pour chaque jambes / Ne vous pricipitez pas et tachez de ressentir ce que vous faites.

2. Toujours debout, mais les jambes séparées d'une largeur d'épaule / bras incomplètement tendus sur le cotés, mais sous l'horizontale / tournez votre buste sur le coté / le plus loin possible en laissant votre bassin tourner également mais en faisant attention à de ne pas forcer / et en regardant le plus en arrière possible / Ne forcez pas et revenez faire de même de l'autre coté / Faites une quinzaine d'allez et retour en gagnant peu à peu de l'amplitude si vous sentez que cela vous est possible / Mais sans jamais forcer.

Positionnement pour l'enchaînement d' d'échauffement : debout.

Position pieds parallèles séparés d'une bonne largeur d'épaule pour les hommes et d'une largeur et demi pour les femmes / Vos jambes doivent légèrement être fléchies et vous offrir une bonne stabilité, un bon encrage dans le sol / Le bassin doit être basculé en rétroversion ( basculé en avant comme s'il revenait en direction de votre buste. Mais sans exagérer tout de même ).

L'enchainement complet des . : en 6 étapes.

1. Les bras le long du corps : Il est bon que vous commenciez par des mouvement d'inclinaisons latérales, mais sans chercher pour les premières répétions de trop grande amplitudes. Faites une quinzaine d'aller et retour en prenant votre temps.

2. Puis chauffez de façon plus ou moins statique votre partie lombaire / de la position de départ vous devez basculer votre bassin et placez votre buste penché en avant plus ou moins à 45° / placez vos mains dans votre dos au niveau de vos lombaires / Là, faites des mouvements de relevé de votre buste sur de courtes amplitudes grâce à vos lombaires / c'est à dire en creusant votre dos / les épaules vont se déplacer de 20 – 25 centimetre. Faites une vingtaine de répétitions plutôt lentement.

3. Puis revenez sur les inclinaisons latérales avec une plus grande amplitude que lors du premier passage / Faites de nouveau une quinzaine d'aller et retour.

4. Ensuite, posez vos mains aux épaules ou à hauteur des oreilles ( mais évitez de posez vos mains derrière la tête, cela ne peux convenir à toutes et à tous ) / Commencez alors des mouvement de rotations du buste avec le bassin bloqué / en tournant alternativement vos épaules à gauche puis à droite ( comme en travaillant avec un baton sur les épaules ) / Ne forcez pas ces rotations pour le moment / et faites une vingtaine d'aller et retour.

5. Revenez alors sur le placement pour le travail des lombaires / Là, une fois votre buste positionné, laissez vos bras pendrent à la verticale en direction du sol / puis sans plier plus vos jambes, aller toucher ( si vous le pouvez ) le sol du bout de vos doigts puis remontez en position de départ / Travaillez lentement sur une quinzaine de répétition.

6. Enfin revenez sur l'exercice précédent pour travailler cette fois-ci en grandes amplitudes. C'est à dire en fonction de votre propre souplesse de rotation / Faites une vingtaine d'aller retour / vous pouvez travailler un peu plus rapidement pour finir.

Bon échauffement à vous.
François Dalotel
Professeur de Culture physique diplômé d'état 1988

 

Réflexion sur l'importance à accorder aux   pour maigrir du ventre.



Les termes de mincir ou amincissement seraient plus juste à employer. En effet, pour maigrir, le plus important est de chercher à perdre sa graisse, mais tout en conservant ses muscles. C'est pourquoi les entraînements comportant des pour les sont importants. Mais bien sur pas n'importe lesquels. En effet, ils doivent être adaptés à chacun, travaillés régulièrement et ajustés lorsque ces ne correspondent plus aux nouvelles capacités de sa paroi abdominale.

Quelle logique doit t'on suivre lorsque l'on souhaite maigrir du ventre ?

Il faut bien garder à l'esprit, que pour mincir du ventre il faut absolument suivre un régime. Ou tout du moins avoir une bonne gestion de son alimentation. C'est un paramètre dont il faut tenir absolument compte si l'on souhaite mincir correctement. Les seuls ne pouvant suffire pour obtenir de bons résultats.

En effet, l'erreur principale qui est souvent faites, c'est d'imaginer que le fait de travailler ses obliques et son grand droit, et/ou même de soliciter son muscle transverse afin d'obtenir plus de " gainage ", va permettre d'obtenir une autre ligne, une autre silhouette, sans avoir à se préoccuper de la gestion de son alimentation. De ce fait, nous voyons souvent des personnes s'échiner à faire des mouvements sans pour autant obtenir les résultats escomptés. Personne ne devrait être étonné de cet état de fait, puisque la dépense calorique relative à ce travail, est assez faible, et qu'il est très facile de récupérer lors des repas le peu de calories perdues.

Par contre, loin d'être inutile des adaptés vont être très bénéfiques puisque les remplissent plusieurs rôles très importants :

1. Ils font le lien entre le haut et le bas du corps, permettant ainsi la transmission des forces, ainsi que l'exécution de gestes plus " corrects ".
2. Ils maintiennent les viscères en place.
3. Ils ont pour rôle de contrôler les pressions intra- abdominales.
4. Ils ont un rôle à la fois statique et dynamique.
5. Leurs entrainements entretiennent un rapport directe avec le rachis ( la colonne vertébrale ).

Ainsi, si l'entraînement de la paroi abdominale n'est pas prépondérant pour mincir, il n'est pas non plus bon de négliger ce travail. Par contre, si notre but est de mincir, et donc utiliser (notamment pour vivre) nos propres réserves de graisse, toute notre attention doit être porté sur une alimentation adaptée. Cette explication est volontairement simplifié, mais elle est n'est là que pour présenter le tout premier raisonnement à tenir. A savoir

1. Pour mincir, il faut essentiellement s'occuper de sa diététique.
2. Et bien qu'il n'offre que peu de résultats directs sur l'amincissement, le travail des est très important à effectuer de façon correcte, pour toutes les raisons énoncées plus haut.


Bon entraînements à vous toutes et tous.

François Dalotel
Professeur diplômé d'état
Préparateur physique spécialisé également en diététique.




 


Mots-clés : , , , , , ,

ViDEO étirements des cuisses pour des exercices abdominaux.

Pour les exercices d'abdominaux présentation d'1 vidéo conseils d'un exercice assouplissement pour étirements des cuisses et souplesse des jambes

Conseils importants pour les exercices abdominaux

Puisque ce blog est dédié au travail correct des d', expliquons que le manque de souplesse de l'arrière des cuisses ( muscles ischio-jambiers ) pose assez souvent un problème pour l'exécution de certains comme le N°3 par exemple.

Dans ce cas, que doit-on faire ?

Il faut fléchir un peu les jambes de façon à ne pas ressentir l'étirement en arrière de cuisses. Mais attention tout de même à ne pas trop fléchir les jambes si ce n'est pas nécessaire. Il ne faut pas non plus se contracter, en avant des cuisses pour aider celles-ci à venir à soi. En effet, c'est le bassin que l'on doit penser à enrouler. Les jambes doivent suivre.

vidéos étirement utile pour un meilleur entraînement des abdominaux

Bien sûr, il est également très important de chercher à améliorer sa souplesse. C'est pourquoi je vous propose cette petite vidéo étirement afin d'assouplir vos ischio-jambiers.

La vidéo assouplissement des ischio-jambiers en sauteur de haie

abdominaux.viabloga.com/files//STRmsq_saut_haie_A1_PC.avi 

Cliquez sur la vidéo. Pour l'agrandir, ou si vous rencontrez un pb lors de la lecture, cliquez sur le lien en dessous de la vidéo. Vous pouvez retrouver des détails explicatifs complémentaires à cette vidéo sur  http://etirement.viabloga.com  où vous cliquerez sur exercice N°8. Tenez compte de tous ces conseils et bon entraînement !

Les étirements : Une préparation physique à part entière.

 -
A ) Les compétences











La pratique des étirements nécessite, comme dans toutes préparations physiques correctes, d'être guidée par des personnes ayant les compétences requises. En effet :

1. Exécuter un mouvement d'étirement n'implique pas, automatiquement, que l'on sache précisément quels sont tous les muscles étirés, ni les articulations sollicitées et encore moins, la forme des muscles, leurs points d'attaches, les chaînes musculaires, les rapports existant entre tendons et muscle dans un contexte d'étirement.

 

2. Il ne suffit pas, non plus, de savoir faire un exercice de stretching pour être capable de conseiller en assouplissement une autre personne, à la fois pour toutes les raisons énumérées au dessus, mais également, par l'incapacité que l'on peut avoir d'analyser avec justesse les caractéristiques personnelles de celui ou celle que l'on prétend guider :

- Capacités d'étirement de base et celles de " l"instant ".
- Qualité du placement et erreurs de positionnement.
- Qualité de l'exécution du geste dans la phase de progression.
- Motivation de la personne, trop faible ou trop importante.
- Etc.


B) Le placement dans l'étirement.

Un bon exercice d'étirement commence par un bon placement et bien souvent le placement lui-même est déjà trop difficile à prendre. Il faut alors, suivant le niveau de la personne, soit changer de positionnement ( un autre exercice d' assouplissement lui permettant d' étirer le même secteur musculaire ) soit adapter le positionnement, mais de façon intelligente et correcte, en tenant compte de tout ce qui a été décrit plus haut.

C) Le choix de la méthode dans l'étirement : la méthodologie.

Une fois correctement positionné, il faut alors étirer la ou les zones musculaires choisies, c'est à dire, éloigner les points d'insertions des complexes musculo-tendineux d'une façon adéquate. Adéquate pourquoi et en quoi ?

1. Pourquoi ? Pour le but recherché et il peut y en avoir des différents :

- Gagner effectivement en souplesse ( à force de séances ).
- Rechercher une simple décontraction locale ou globale.
- Aider au processus de récupération.
- Entraîner un réveil musculaire.
- Etc.
- Et/ou d'autres plus subtils.

2. En quoi ? En un choix judicieux des méthodes employées et dans l'association de ces méthodes si il y a lieu. En effet, il n'existe pas une seule façon de stimuler le stress adéquat nécessaire à une réaction musculo-tendineuse qui permettra, par l'adaptation de ce groupe, d'obtenir les effets souhaités ( cf : Pourquoi ? ). Il faut savoir choisir entre les

d'étirements :

- Dynamiques-passifs.
- Statiques-actifs.
- Contract-relax.
- Balistiques.
- Etc.

tout en les associant à des amplitudes et à des durées respiratoires plus ou moins profondes et longues.

D) Conclusion

Toute explication d'un domaine complexe est toujours trop courte, mais celle-ci permet de mettre en évidence qu'en stretching, techniques d' étirement,

d'assouplissements, nous sommes obligés de prendre en compte, comme à chaque fois que l'on parle de préparation physique correcte, de nombreux facteurs, que la grande majorité des gens ( et là je parle des pratiquants, mais également des personnes se disant qualifiées pour conseiller, mais n'ayant ni une vision globale, ni une connaissance méthodologique, théorique et pratique, suffisante ) ne soupçonne même pas.

Je laisse cet article à la réflexion personnelle de chacun.

François Dalotel
Professeur de culture physique diplômé d'état 1988

Mots-clés :

Plus d'articles :